La Semaine de l’industrie braque les projecteurs sur un secteur dont les besoins en recrutement sont immenses dans les prochaines années.

Au «quiz de l’industrie», organisé toute cette semaine dans la région Centre, la classe gagnante remporte une journée de karting. En Franche-Comté, les lycéens ont fait leurs propres vidéos pour le Festival du film des industries technologiques. Et Arnaud Montebourg, ministre de l’Économie et du Redressement productif, devrait inaugurer ce lundi le «train de la nouvelle France industrielle», qui sillonnera le pays jusqu’au 26 avril. Autant d’actions qui rythment cette quatrième Semaine de l’industrie, un événement créé après la tenue des États généraux de l’industrie, en 2010.

«Nous avions alors la préoccupation de remettre l’industrie au cœur du développement français, ce que nous avons réussi, estime Frédéric Saint-Geours, président de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) et du Groupe des fédérations industrielles (GFI). L’emploi reste un enjeu majeur pour l’économie et pour l’industrie en particulier. Les besoins de recrutement pour notre secteur sont estimés à 100.000 personnes par an sur les cinq prochaines années, selon les études de l’Observatoire paritaire des métiers de la métallurgie.»

Des besoins immenses, le double du nombre de postes à pourvoir ces dernières années, en raison notamment de nombreux départs à la retraite. Mais c’est aussi le résultat d’un besoin de compétences nouvelles, car les technologies évoluent vite et les marchés sont devenus internationaux. «Si nos entreprises ne trouvent pas les profils nécessaires, elles iront se développer ailleurs», avertit Frédéric Saint-Geours.

Des freins à lever

Pour susciter les vocations, l’UIMM a multiplié les campagnes de communication insistant sur le caractère technologique de l’industrie afin de combattre les idées reçues. «L’image de l’industrie s’améliore cette année encore, surtout auprès des prescripteurs, les parents et les enseignants, qui donnent pour la première fois une note supérieure à 7 sur une échelle de 10», explique Hugues Cazenave, président d’OpinionWay, qui a réalisé le quatrième Baromètre de l’industrie pour l’UIMM. «Même si elle reste moins bonne que la moyenne, l’image auprès des jeunes évolue positivement aussi. Il reste des freins à lever, mais nos actions, comme la mise en place d’un site Internet (www.les-industries-technologiques.fr) consacré aux différents métiers de l’industrie, commencent à porter leurs fruits», juge Christine Gallot, directrice de la communication de l’UIMM.

«Le métier de chaudronnier par exemple n’a plus rien à voir avec celui d’il y a vingt-cinq ans. Il faut aujourd’hui des compétences en informatique et savoir manier différents matériaux», détaille Gilles Lodolo, directeur emploi formation de l’UIMM. Des compétences que dispensent les 70 centres du pôle formation des industries technologiques. Chaque année, près de 38.000 jeunes en alternance – dont 27.000 jeunes en apprentissage - y sont formés et se destinent à une carrière dans l’industrie. «85 % d’entre eux sont recrutés dans une entreprise six mois après l’obtention de leur diplôme», souligne Gilles Lodolo, qui estime qu’il y a encore des efforts à faire pour promouvoir ce modèle facilitant les liens entre les écoles et les entreprises. «En Allemagne, l’apprentissage est considéré comme une voie royale, en France, plutôt comme un second choix.»

« Les clichés persistent, l’industrie peinant encore à convaincre, sur les conditions de travail par exemple. Mais les salariés qui y travaillent connaissent la réalité et sont 76 % à recommander leur secteur à un proche», constate Hugues Cazenave. L’UIMM insiste sur le fait que les perspectives de carrière sont importantes et le niveau de rémunération en moyenne supérieur de 15 % à la moyenne. «Le problème reste que l’investissement n’est pas encore reparti. Nous avons besoin de mesures qui permettent de créer les conditions d’un retour de la confiance», conclut Frédéric Saint-Geours, faisant référence au pacte de responsabilité.

بواسطة : attawdif

شاهد جميع مقالات

وظائف ذات صلة

تابعونا على فيسبوك